Il existe plusieurs catégories de motos
Voici quelques exemples


 
La routière:
 
    La Routière Basique a donc reconquis le terrain que lui avait pris le Trail. Pour le même prix, voir moins, la Routière offre plus de puissance et de performance, plus de fiabilité, plus d’aptitude au voyage et au duo et, au regard de l’évolution des Trails, plus de facilité d' emploi. Il lui manque l’aptitude tout-terrain ... Mais cet exercice représente moins de 10% de l’usage du Trail. Cette Routière Basique, qui est la moto avec laquelle on passe le permis, est une excellente machine pour débutant. Économique à l’achat comme à l' entretien, elle remplit parfaitement sa fonction utilitaire pour des trajets au quotidien, et, en prime, se comporte «comme une grande » pour tailler la route. En majorité, les Routières Basiques se tiennent dans les cylindrées 500/600 cm3. Au-dessus, elles prennent l’appellation de Roadsters.
 

 


___________________________________________________


Le roaster:

Plus valorisant que la basique par sa cylindrée, mais également par son design plus agressif.
Il existe des Roadsters 600 comme la Ducati Mostro et la Suzuki Bandit. Les nouveaux venus à la moto, sensibles à l' aspect esthétique, hésitent souvent entre un Roadster et un Custom, ne sachant pas toujours faire la différence.   On les comprend lorsque l' on considère qu' une moto comme la Yamaha V Max est aujourd'hui classée dans la famille Roadster alors qu' hier elle était un Custom. Ce glissement concerne surtout quelques Customs particulièrement agressifs en « look » et en moteur.


_____________________________________________________
 

La routière sportive

Née a la fin des années 70 de l’évolution du roadster, avant la sportive, la "routière sportive" est une moto de composition et de compromis, difficilement cadrable. La frontière entre la "routière sportive" et la sportive n’étant pas toujours évidente.
 Plus polyvalente que la Sportive, mais sans pour autant mériter l’appellation Grand Tourisme, la Routière-Sportive est une moto d’expert. Elle ne tombe pas sous le sens pour un premier choix.
En revanche pour ceux qui ont déjà possédé une Sportive, ou une GT ou un Roadster, elle offre l’attrait de  la transition facile.


 

_____________________________________________________________________________


La sportive

Pour l’opinion générale, toutes les motos sont sportives, et faire de la moto c’est faire du sport. Une image datant de l’époque ou les motos étaient vraiment inconfortables.
Sport et inconfort vont ensemble, c’est encore vrai aujourd'hui, mais pas pour toutes les motos. Seule la Sportive, la vraie, celle qui signe à la perfection. La moto de course peut être critiquée pour son inconfort. A cause de sa position de conduite, pour la fermeté de ses suspensions et de sa selle, pour la maigre protection de son carénage taillé ainsi que pour ses positions en limande.


__________________________________________________________________________________

Grand tourisme

 Dans l’absolu la moto n’est pas pratique pour voyager son confort est relatif et sa capacité à transporter des bagages est relativement réduite. Cela est vrai pour toutes les motos ... sauf pour les GT.

   N’imaginons pas pour autant qu’elle puisse rivaliser avec la berline familiale dans ce domaine, mais par rapport aux autres motos la différence est marquée. La GT est spécifique, le cahier des charges de son élaboration porte sur des points bien précis comme: protection, confort, autonomie, capacité de chargement, confort passager, maintenance réduite, aspects pratiques. .. Tout cela fait que la GT est une grosse moto chère


 

____________________________________________________________________________________


Le trail

   A l' origine, le trail se nommait "Scrambler", un concept né aux USA au début des années 1960.
Pour optimiser l’usage des motos routières hors des routes, les Américains ont harnaché leurs machines de pots d’échappement relevés et de pneus à crampons. Ainsi équipées, les motos roulaient bien plus vite dans les chemins que sur les routes et les autoroutes limitées en vitesse. Puis les Japonais ont affiné, le concept en fabriquant dès 1960 pour YAMAHA et KAWAZAKI les premiers Trails techniquement inspirés des motos de cross et animés par des 250 cm3 2 temps.


_____________________________________________________________________________________


le custom

 

 Comme le trail, le custom trouve ses origines aux USA, dans les années 60, c' est une transformation de la moto routière.
En Europe, on a découvert le Custom à travers le film Easy Rider. Alors que la transformation de la Routière en Trail, plus exactement en Scrambler, avait une fonction pratique, celle qui aboutit au Custom est purement esthétique. Les premières motos du genre se nomment Choppers, toutes artisanales, elles se singularisent par une immense fourche avant, de grands guidons, une grosse roue arrière et une assise très basse en selle qui s’accompagne d' une position des repose-pied loin en avant.

 


 


 

 




Créer un site
Créer un site